Accueil :: Rivière Ouelle


Rivière Ouelle
« + » à Rivière Ouelle

Le projet « + » a été réalisé dans le cadre d'une « classe de maître » offerte par le Centre d'art de Kamouraska à l'été 2014. Sous la direction de Ève Cadieux, et sur le thème « La part de l'autre », j'ai choisi de rencontrer les gens de Rivière Ouelle, une petite municipalité du Québec (un peu plus de 1000 habitants), en ce qu'ils ont de mieux, d'intéressant, d'intrigant, d'attachant ou de captivant.

« + »: manière de se démarquer, d'indiquer sa différence, souhaitée ou accidentelle, façon d'enfiler des perles pour illustrer le quotidien de gens sympathiques, accueillants et généreux.

La + jeune personne

Léo avait 3 semaine fin juillet 204. Nathalie Richard est sa maman. Il était le dernier né du village et regarde déjà au loin.

La + âgée

Madame Simone Lizotte, 94 ans, doyenne du village, dotée d'un bon sens de la répartie, conduit toujours son auto et compte bien se rendre à son 95e le 25 novembre.

La personne la + aidante

M. Normand Martin, bénévole de l'année pour 2014, s'occupe de plusieurs activités dans le village, dont le bingo hebdomadaire qui permet de recueillir des fonds pour la Fabrique et diverses œuvres charitables.

La vache la + décorée

Barbara 22 a gagné de nombreux prix dont celui de Grande championne Ayrshire pour le Québec en 2014. Elle est élevée à la ferme des Richard.

La personne la + tatouée

Monsieur Alain Michaud ne saurait passé inaperçu. Il est sans contredit la personne la plus tatouée du village avec, sans aucun doute, la plus belle moto de l'endroit.

La personne qui vient du + loin

Madame Ye Aiwu (叶爱武) vient du Guangdong au sud de la Chine. Elle préside, avec son mari, aux destinées du Marché de la Rivière Ouelle.

La ferme la + grosse

René Landry, et ses assosciés, gèrent la ferme la + importante du village.

Le couple d'artiste/artisan le + connu

Stéphane Dumont est artisan. Il travaille le bois et fait essentiellement des objets utilitaires. Émilie Rondeau est une artiste, photographe et créatrice de projets.

Le métier le + particulier

Simon Beaulieu et son épouse Josée Malenfant sont les porteurs d'une tradition qui se perd : la pêche à l'anguille. Ils sont l'un des 8 pêcheurs restant dans le village.
Le plus jeune: Léo Richard